Office national de l'emploi

Pour plus de renseignements contactez votre bureau du chômage. Vous trouverez les adresses dans l’annuaire ou sur le site : www.onem.be

Partager

Avez-vous droit aux allocations après une interruption du chômage complet?

Feuille info

T39

Dernière mise à jour
01-01-2012

Si vous êtes indemnisé - même un seul jour - par l’assurance chômage en chômage complet, vous pouvez être réadmis au bénéfice des allocations de chômage (ou d’insertion) sans devoir prouver à nouveau des journées de travail (ou accomplir à nouveau un stage d’insertion professionnelle) si vous introduisez une nouvelle demande d'allocations et si vous vous inscrivez comme demandeur d'emploi au plus tard trois ans après votre dernier jour indemnisé. Ces 3 ans peuvent être prolongés par certains événements:

  • l’emprisonnement ou la détention;
  • la force majeure;
  • l’inactivité pour l’éducation d’un enfant (périodes de minimum 6 mois et situées avant le 6ème anniversaire de l’enfant ou avant son 18ème anniversaire, si une allocation familiale majorée a été octroyée suite à un handicap de l’enfant. Pour des périodes situées avant le 01.08.2007, la prolongation peut cependant être limitée aux périodes situées avant le 3ème anniversaire de l’enfant);
  • l’exercice d’une profession non assujettie à la sécurité sociale, secteur chômage (minimum 6 mois, maximum 12 ans. Pour des périodes situées avant le 01.08.2007, la prolongation peut cependant être limitée à une période de 6 ans maximum);
  • la résidence à l’étranger avec un Belge occupé dans le cadre du stationnement des Forces armées belges;
  • l’interruption de carrière;
  • l’occupation dans un programme de remise au travail lorsque la durée de cette occupation ne s’étend pas sur au moins 24 mois ininterrompus;
  • les périodes non indemnisées d’apprentissage industriel, de formation Classes Moyennes et d’études de plein exercice ;
  • l’occupation comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenu;
  • la réduction volontaire des prestations à temps plein pour l’éducation d’un enfant (périodes situées avant le 12ème anniversaire de l’enfant ou avant son 18ème anniversaire, si une allocation familiale majorée a été octroyée suite à un handicap de l’enfant. Pour des périodes situées avant le 01.08.2007, la prolongation peut cependant être limitée aux périodes situées avant le 3ème anniversaire de l’enfant);
  • la réduction volontaire des prestations à temps plein pour un autre motif (maximum 3 ans à partir de la réduction volontaire des prestations).