Follow us on twitter

Vous-êtes ici

Chiffres du contrôle: 2e trimestre 2019

Chiffres du Contrôle - 2e trimestre 2019 (voir texte ci-dessous)

Enquêtes cumul d'allocations de chômage et d'autres revenus

Ces enquêtes ont pour but de détecter des situations de cumul non autorisé d'allocations de chômage avec d'autres revenus de travail ou de remplacement.

Durant le second  trimestre 2019, 7.783 enquêtes ont été réalisées: cumul d'allocations de chômage avec des allocations de maladie (2.694)  ou pension (428), ainsi que les cumuls d'allocations de chômage avec des revenus professionnels provenant d’une activité de salarié (2.908) ou d’indépendant (1.753).

Dans le cadre de ces enquêtes, il y a eu  32% d’infractions détectées réparties comme suit :

  • Cumul allocations de chômage avec des revenus professionnels provenant d’une activité indépendante : 753 infractions détectées.
  • Cumul allocations de chômage avec des revenus professionnels provenant d’une activité de salarié : 504 infractions détectées
  • Cumul allocations de chômage avec des allocations de maladie : 1.112 infractions détectées
  • Cumul allocations de chômage et pension :  93 infractions détectées

Contrôle de la situation familiale

 L’ONEM continue à lutter contre la fraude domiciliaire, et ce en collaboration avec les organismes de paiement. Dans ce cadre, le domicile réel et la situation familiale du chômeur sont examinés. En avril, mai et juin 2019, le nombre d’enquêtes de contrôle de la situation familiale est de 5.520 enquêtes. Les infractions détectées sont au nombre de 1.510 soit 27% du nombre total des contrôle de la situation familiale.

Contrôle du chômage temporaire

En ce qui concerne le chômage temporaire, l’ONEM réalise des enquêtes afin de garantir l’octroi des allocations aux personnes qui y ont réellement droit et d'éviter des abus de ce régime. Les 2.298 contrôles réalisés sont de 3 types.

  • Les premières demandes de chômage temporaire: l’ONEM effectue des contrôles systématiques des premières demandes de chômage temporaire par un employeur (278). Les infractions détectées sont au nombre de 92.
  • Le chômage temporaire structurel: les contrôleurs ont effectué 296 enquêtes. Les infractions détectées sont au nombre de 174.
  • Le chômage temporaire dans des secteurs sensibles à la fraude, il s’agit notamment des secteurs suivants: construction, Horeca, alimentaire, nettoyage, entreprises de taxi et de déménagement. On note 1.724 enquêtes. Les infractions détectées sont au nombre de 444.

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top