Vous-êtes ici

La gestion financière de l’ONEM

Le budget annuel de l’ONEM comprend un budget des missions et un budget de gestion.

  • Le budget des missions comprend les recettes et dépenses relatives aux missions légales de l'institution. Ces crédits sont principalement non limitatifs, c.à.d. qu’ils ont trait à nos missions, autrement dit des dépenses obligatoires.
  • Le budget de gestion comprend les crédits relatifs au fonctionnement de l'institution. Ces crédits sont tous limitatifs, à quelques exceptions près. Le budget de gestion est divisé en trois grandes rubriques : dépenses de personnel, dépenses de fonctionnement (ordinaires et informatiques) et dépenses d'investissement (informatiques, mobiliers et immobiliers).

Budget de gestion

La gestion rigoureuse du budget de gestion qui lui est alloué a permis à l'ONEM de réaliser des économies substantielles. L’Office a ainsi épargné 48,25 millions d’EUR sur le budget de gestion qui lui a été accordé en 2020.

En 2020, l'ONEM et le FFE ont utilisé 83,27% du buget de gestion
Total = ONEM + FFE Enveloppe 2020 Dépenses Différence % des dépenses en comparaison du budget ONEM % des dépenses en comparaison du budget total IPSS
Personnel 206.330.000 186.592.988 19.737.012 90,43% 93,85%
Fonctionnement ordinaire 22.294.371 15.874.334 6.420.037 71,20% 80,05%
Fonctionnement informatique institution 12.257.496 10.632.882 1.624.614 86,75% 85,23%
Fonctionnement informatique SMALS 23.083.733 15.566.499 7.517.234 67,43% 92,25%
Investissement informatique 1.632.400 1.470.885 161.515 90,11% 64,49%
Investissements mobilier 1.296.113 628.264 667.849 48,47% 39,64%
Investissements immobiliers 21.509.887 9.387.269 12.122.618 43,64% 67,69%
Total 288.404.000 240.153.121 48.250.879 83,27% 88,38%

Il y a, par ailleurs, un monitoring mensuel réalisé par le Collège des IPSS, le commissaire du gouvernement du Ministre du Budget et le SPF BOSA.  

Focus sur les dépenses de fonctionnement de l’ONEM sur les 3 dernières années

Le tableau ci-dessous reprend les chiffres du budget de gestion de ces 3 dernières années (x € 1.000)  
  2018 2019 2020 Différence
2018-2020
Différence
2019-2020
1. Frais de personnel 177.893 179.897 186.311 4,73% 3,57%
2. Frais de consommation 39.250 43.222 36.857 -6,10% -14,73%
frais de locaux 6.456 6.478 5.737 -11,14% -11,44%
frais d'information 26.927 30.200 26.199 -2,70% -13,25%
frais de bureaux et autres 5.867 6.544 4.921 -16,12% -24,80%
3. Dépenses d'investissement 8.511 6.123 11.487 34,97% 87,60%
bâtiments 3.348 3.702 9.387 180,38% 153,57%
mobilier, matériel, machine 569 806 628 10,37% -22,08%
informatique 4.594 1.615 1.471 -67,98% -8,92%
TOTAL 225.654 229.242 234.655 3,99% 2,36%

Dépenses de fonctionnement 2020 - en millier d'EUR

Dépenses de fonctionnement 2020 - en millier d'EUR

1.   Frais de personnel

Les frais de personnel représentent 77,70 % des dépenses totales de gestion pour l’année 2020.

Les frais de personnel ont été largement influencées pendant cette période par différents facteurs :

  • les restrictions budgétaires que l’Office ainsi que d’autres institutions publiques se voient imposer ces dernières années nous obligent à mener une politique très stricte en matière de recrutement.
  • entre décembre 2018 et décembre 2020, le personnel de l’ONEM a augmenté de 4,52 %, soit 123 personnes (hors transfert vers les régions). Cette augmentation est due au remplacement des départs naturels par des recrutements et d'autre part par du personnel supplémentaire recruté dans le cadre de la crise du corona pour pouvoir absorber l'augmentation du volume de travail et continuer à fournir des services.

2.   Frais de consommation

Les postes les plus importants sont, en l’occurrence, les frais d’informatisation et les frais de locaux (locations de locaux, frais d’énergie), qui représentent respectivement 11,16 % et 2,44 % du budget total de gestion.

Ces dépenses ont été fortement influencées en 2020 par les mesures corona, qui les ont réduites par rapport à 2019. Les dépenses les plus importantes comprenaient :

  • la modernisation de l'infrastructure informatique ;
  • l'entretien des bâtiments et frais d'énergie.

3.  Dépenses d'investissement

La part des dépenses d’investissement dans les dépenses de gestion totales s’élève à 4,78 % en 2020. Ce poste peut évoluer à la hausse ou à la baisse selon les réalisations des investissements en bâtiments, mobiliers et informatiques. Les investissements en bâtiments ont notamment augmenté en 2020 du fait de l'achat d'un terrain et du démarrage de la construction d'un bâtiment.

Budget des missions

Evolution des principaux postes de dépenses non transférés pour les prestations sociales en prix courants (en millions d'EUR) - hors arriérés

graphique sur l'évolution des principaux postes de dépenses non transférés pour les prestations sociales en prix courants (en millions d'EUR)

Les dépenses totales de l'ONEM en matière de prestations sociales s'élevaient à 10,9 milliards d'EUR en 2020. Une comparaison avec le budget réalisé en 2019, qui tenait compte d'autres influences démographiques et conjoncturelles en 2020 (p. ex. le Brexit), mais pas encore de la crise du coronavirus, montre que cette crise a entraîné une dépense supplémentaire de 4,7 milliards d'EUR. L'augmentation des dépenses la plus importante se situe dans le régime du chômage temporaire, où nous enregistrons une dépense supplémentaire de 4,0 milliards d'EUR. Les dépenses relatives aux allocations de chômage temporaire ont été plus de dix fois supérieures au montant estimé si la crise du coronavirus n'avait pas frappé. De ce coût supplémentaire, 16,8 % sont dus aux mesures de crise spécifiques évoquées ci-dessus grâce auxquelles les autorités offrent un soutien supplémentaire à ceux qui ont été touchés en ces temps exceptionnels.

Exprimées en pourcentage par rapport au PIB, les dépenses pour prestations sociales s'élèvent à 2,61%, soit une dépense supplémentaire de 1,12 pourcent du PIB. Malgré l'ampleur beaucoup plus grande de la crise du coronavirus, la part des dépenses consacrées aux régimes de l'ONEM dans le PIB n'est proportionnellement pas beaucoup plus élevée que lors de la crise bancaire.

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top