Follow us on twitter

Vous-êtes ici

Quelles sont les éventuelles conséquences du cumul des allocations d'interruption avec une pension de survie ?

Les différentes réglementations (crédit-temps dans le secteur privé, interruption de carrière dans le secteur public et congés thématiques tous secteurs) permettent le cumul des allocations d'interruption avec une pension de survie pendant une période maximale de 12 mois.  Cette période de 12 mois de cumul doit toutefois être déduite des mois durant lesquels la pension de survie aurait déjà été cumulée avec des allocations de chômage ou des indemnités d'incapacité de travail.

Si le cumul avec les allocations d'interruption est autorisé, il n'est cependant pas obligatoire.  Dès lors, si vous percevez une pension de survie, lors de l'introduction de votre demande, vous avez le choix de demander le cumul avec les allocations d'interruption ou non.

  • Si vous demandez à l'ONEM le cumul des allocations d'interruption avec votre pension de survie, vous obtiendrez les allocations d'interruption pendant une période de maximum 12 mois, passée laquelle votre interruption (complète, à mi-temps ou d'un cinquième) pourra se poursuivre sans allocations.  Attention, si vous acceptez ce cumul, il se peut que votre pension de survie soit impactée et que son montant soit revu par le Service Fédéral des Pensions (SFP). 
    Pour plus d'informations à ce sujet, vous pouvez consulter le site du SFP ou prendre contact avec leurs services à SFP - Téléphone : 1765 // Internet : https://www.sfpd.fgov.be/
  • Si vous ne demandez pas à l'ONEM le cumul des allocations avec votre pension de survie, l'interruption demandée (complète, à mi-temps ou d'un cinquième), est autorisée sans allocations et par voie de conséquence, vous continuez à percevoir votre pension de survie sans que celle-ci soit impactée par votre choix.  

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top