Follow us on twitter

Vous-êtes ici

Fiche B 13 : Quand faut-il compléter la colonne "adaptation D1" ?

Description

La colonne "D1 théorique" calcule le nombre théorique de jours calendrier du mois pour lequel il y a de l’accueil prévu en fonction de certaines données encodées dans la feuille de calcul, notamment celles reprises dans la grille "encodage de la capacité inscrite". Dans certains cas, ce calcul théorique n’est pas fait ou doit être adapté en complétant la colonne "adaptation D 1". Cette fiche reprend différentes hypothèses dans lesquelles le service doit compléter la colonne "adaptation D 1".

La grille "encodage de la capacité inscrite" n’est pas complétée et il y a seulement un nombre de jours encodé dans la colonne "adaptation fixe" et/ou de l’accueil occasionnel

Principe

A défaut d’encodage dans la grille "encodage de la capacité inscrite", la feuille de calcul n’est pas en mesure de calculer le nombre de jours calendrier avec de l’accueil théoriquement prévu. La colonne "D1 théorique" reste vide. Le service doit donc chaque mois remplir la colonne "adaptation D1".

Encodage

Le service remplit la colonne "adaptation D1" en indiquant le nombre de jours repris dans la colonne "adaptation fixe" pour l’enfant qui totalise le nombre de jours le plus élevé.

S’il y a eu également de l’accueil occasionnel pour cet enfant là, le service peut encore ajouter les jours d’accueil occasionnel pour cet enfant.
fiche A 6 : Qu’est-ce qu’une garde occasionnelle ?
fiche B 7 : Comment et quand encoder une garde occasionnelle ?

S’il n’y a eu que de l’accueil occasionnel, le service indique le nombre de jours d’accueil occasionnel réalisé dans la colonne "adaptation D1".

Ce principe vaut pour des jours entiers. Si un enfant vient toujours des demi-jours, le service peut encoder le nombre de jours calendrier.

Jours calendrier avec de l'accuel théoriquement prévu

D1 thérorie

Adaptation D1

Contrôle adaptation

D1 réel

0

 

OK

0

0

 

OK

0

0

 

OK

0

Exemples

1.

Une accueillante accueille 3 enfants qui viennent en principe un nombre fixe de jours par mois sans que ces jours ne puissent être définis de manière régulière. Le premier vient 12 jours par mois, le deuxième,10 jours par mois et le troisième, 8 jours par mois.
Le service encode "30" dans la colonne "adaptation fixe".
Dans la colonne "adaptation D1", le service indique "12" (même si l’enfant n’est venu réellement que 5 jours).
Si l’enfant qui vient 12 jours par mois est venu occasionnellement 2 jours en plus, le service indique "14" dans la colonne "adaptation D1".
Par contre, si l’accueil occasionnel de 2 jours concerne l’enfant qui vient 8 jours par mois ou un 4ème enfant, le service indique toujours "12" dans la colonne "adaptation D1"

2.

Même exemple mais l’enfant qui totalise 8 jours de garde entiers par mois vient par demi-jours.
Le service encode "30" dans la colonne "adaptation fixe".
Dans la colonne "adaptation D1", le service indique "16".

La grille "encodage de la capacité inscrite" n’est pas complétée pour tous les jours de la semaine et il y a un nombre de jours encodé dans la colonne "adaptation fixe" et/ou de l’accueil occasionnel

Principe

La feuille de calcul calcule le nombre de jours calendrier avec de l’accueil théoriquement prévu uniquement sur la base des jours encodés dans la grille "encodage de la capacité inscrite" et le total apparaît dans la colonne "D1 théorique". Si, à la fin du mois, le service constate que le ou les enfants qui viennent un nombre fixe de jours par mois, sont venus des jours qui ne sont pas encodés dans la grille, le service doit rajouter ces jours dans la colonne "adaptation D1".

Encodage

A la fin du mois, le service vérifie quels sont les jours où il y a eu de l’accueil occasionnel et/ou de l’accueil pour le ou les enfants qui viennent un nombre fixe de jours par mois. Si le service constate que pour ces enfants il y a eu de l’accueil d’autres jours que ceux encodés dans la grille "encodage de la capacité inscrite", le service comptabilise ce nombre de jours et l’encode dans la colonne "adaptation D1" (voir exemple 1).

Le nombre de jours repris dans la colonne "D1 réel" ne peut toutefois pas être inférieur au nombre de jours repris dans la colonne "adaptation fixe" pour l’enfant qui totalise le nombre de jours le plus élevé (voir exemple 2).

Exemples

  • 1. Une accueillante accueille 3 enfants. Le premier vient tous les lundis, mardis et jeudis des jours entiers. Le deuxième vient les lundis et mardis des jours entiers et le troisième vient 10 jours entiers par mois, sans que ces jours ne puissent être définis de manière régulière.

Exemple

Calendrier du mois

lu

ma

me

je

ve

sa

di

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

       

Encodage dans la grille :
lundi 2 ; mardi 2 ; jeudi 1
Encodage dans la colonne "adaptation fixe" : 10
IC = 23 + 10 = 33
Colonne "D1 théorique" : 14
A la fin du mois, le service constate que le troisième enfant est venu 2 mercredis et 1 vendredi.
Le service rajoute ces 3 jours de travail dans la colonne "adaptation D1" de sorte que la colonne "D1 réel" affiche à présent "17"

  • 2. Une accueillante accueille 3 enfants. Le premier vient tous les lundis. Le deuxième vient 8 jours entiers par mois et le troisième vient 10 jours entiers par mois, sans que ces jours ne puissent être définis de manière régulière.
    Encodage dans la grille :
    lundi 1
    Encodage dans la colonne "adaptation fixe" : 18
    IC = 4 + 18 = 22
    Colonne "D1 théorique" : 4
    Si l’enfant qui doit venir 8 jours par mois est venu les 4 lundis, 1 jeudi et 1 vendredi et que l’enfant qui doit venir 10 jours par mois est seulement venu 1 mardi, le service ne peut pas encoder "3" dans la colonne "adaptation D1" car dans ce cas le total des jours qui apparaîtra dans la colonne "D1 réel" sera "7" ce qui est inférieur au nombre de jours repris dans la colonne "adaptation fixe" pour l’enfant qui totalise le nombre de jours le plus élevé (10). Dans cette hypothèse, le service encode "6" dans la colonne "adaptation D1 " de sorte que le total dans la colonne "D1 réel" soit "10".

L’accueillant(e) commence ou termine son activité en cours de mois

Principe

La feuille de calcul calcule le nombre de jours calendrier avec de l’accueil théoriquement prévu sur la base d’un mois complet. Dès lors, lorsque l’accueillant(e) commence ou termine son activité en cours de mois, le service doit adapter ce nombre de jours en déduisant le nombre de jours calendrier non travaillés.

Le service doit également adapter la capacité inscrite (l’IC) du mois en soustrayant le nombre de jours qui précèdent le début de l’activité ou qui suivent la fin de l’activité de l’accueillant(e)  fiche B 1 Comment déterminer la capacité inscrite (l’IC) du mois?.

Encodage

Le service remplit la colonne "adaptation D1" en indiquant le nombre de jours qui n’a pas été travaillé précédé du signe moins.

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top