Follow us on twitter

Vous-êtes ici

Nathalie Muylle: « Chômage temporaire jusqu’à la fin de l’année pour les secteurs et les entreprises les plus touchés »

Les entreprises qui sont durement touchées par la crise du coronavirus, pourront continuer à appliquer le régime de chômage temporaire en raison du coronavirus. A cet effet, la ministre de l’économie Nathalie Muylle a préparé un AR qui entre en vigueur au 1er septembre. C’est ce qu’elle a dit lors d’une visite d’entreprise à Plopsaland La Panne aujourd’hui. 

Nathalie Muylle: « Le régime du chômage temporaire a été extrêmement important pour aider les entreprises et les travailleurs à surmonter la crise du coronavirus. Les entreprises ont pu faire face à la diminution de leur charge de travail via le recours au système et en même temps les travailleurs en chômage temporaire sont restés liés à l’entreprise et leur pouvoir d’achat a été protégé. Au cours des derniers mois, le nombre de chômeurs temporaires a fortement diminué, jusqu’à 400.000 en juillet.  Cependant, pour certains secteurs et certaines entreprises l’impact du coronavirus reste important. C’est pourquoi nous prolongeons le régime de chômage temporaire souple en raison du coronavirus jusqu’à la fin de l’année. D’autres entreprises pourront faire recours au chômage temporaire pour raisons économiques en démontrant qu’elles ont connu une baisse de leur chiffre d’affaire d’au moins dix pour cent. »    

En juillet, notre pays comptait 400.000 chômeurs temporaires, une réduction de deux tiers depuis le pic du coronavirus au mois d’avril. Il s’agissait alors de 1,2 million de chômeurs temporaires.  

Les parcs d’attractions et les parc à thème ont également suivi cette évolution. C’est ce qu’a pu constater la ministre Muylle lors de sa visite à Plopsaland. Depuis le 1er juillet, les parcs d’attractions et les parcs à thème ont à nouveau pu ouvrir leurs portes. En juillet, les parc d’ attractions avaient encore seulement 248 travailleurs en chômage temporaire, par rapport à 1.039 travailleurs au mois d’avril.

Malgré la tendance positive, certains secteurs et entreprises doivent encore faire face à de nombreux problèmes qui sont liés au coronavirus. La ministre Muylle prolonge le système souple de chômage temporaire en raison du coronavirus pour ces secteurs les plus durement touchés.

A cet effet elle a préparé un AR qui entre en vigueur au 1er septembre.

Concrètement il s’agit :

  • Des entreprises qui peuvent démontrer un taux de chômage temporaire de 20% (toutes formes) sur le nombre total de jours déclarés durant la période avril-juin
  • Des secteurs touchés par une décision du Conseil national de Sécurité et qui suite à ça voient leurs activités être limitées

En ce qui concerne la deuxième option, les secteurs suivants entrent en ligne de compte: 

 

100 Commission paritaire auxiliaire pour ouvriers

Limité aux activités liées à l'organisation d'événements et de fêtes foraines et aux agences de voyage

109 Commission paritaire de l’industrie de l’habillement et de la confection

Limité à la location et au placement de tentes

111 Commission paritaire des constructions métallique, mécanique et électrique

Limité aux activités de construction aéronautique et de maintenance et réparation d'avions pour le transport de personnes

126 Commission paritaire de l'ameublement et de l'industrie transformatrice du bois

Limité à la location et au placement de matériel pour l'organisation de foires, d'exposition, de festivités; à la fabrication, la location et au placement de stands, de décors, de tribunes; à la location d'espaces pour des expositions, des foires, des festivités, l'exposition, permanente ou non, de marchandises, des manifestations de quelque genre que ce soit; à l'organisation de stands, d'expositions, de foires

139 Commission paritaire de la batellerie

Limité à la navigation de plaisance à des fins touristiques

140.01 Sous-commission paritaire pour les autobus et autocars

Limité aux autocars de tourisme

140.02 Sous-commission paritaire pour les taxis

 

140.04 Sous-commission paritaire pour l'assistance en escale dans les aéroports

Limité aux activités liées au transport aérien de personnes

149.01 Sous-commission paritaire des électriciens: installation et distribution

Limité au placement d’installations de sons et d’image dans le cadre de l'organisation d'événements

200 Commission paritaire auxiliaire pour employés

Limité aux activités liées à l'organisation d'événements et de fêtes foraines et aux agences de voyage

209 Commission paritaire pour employés des fabrications métalliques

Limité aux activités de construction aéronautique et de maintenance et réparation d'avions pour le transport de personnes

215 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection

Limité à la location et au placement de tentes

226 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique

Limité aux activités liées au transport aérien de personnes

227 Commission paritaire pour le secteur audio-visuel

 

302 Commission paritaire de l'industrie hôtelière

 

304 Commission paritaire du spectacle

 

314 Commission paritaire de la coiffure et des soins de beauté

Limité à l'exploitation de jacuzzis, cabines de vapeur et hammams

315 Commission paritaire de l'aviation commerciale

Limité aux activités liées au transport aérien de personnes

329 Commission paritaire pour le secteur socio-culturel

 

333 Commission paritaire pour les attractions touristiques

 

 

Autres entreprises: chômage temporaire en cas de baisse du chiffre d’affaire de 10 pour cent

Les entreprises qui n’entrent pas en ligne de compte pour le régime de chômage temporaire en raison du coronavirus, peuvent appliquer à partir du mois de septembre jusqu’à la fin de l’année, un système de chômage temporaire pour raisons économiques souple.  

A partir du mois de septembre, le chômage temporaire pour raisons économiques peut être invoqué par les entreprises qui peuvent démontrer qu’elles ont encore des raisons économiques pour mettre des travailleurs au chômage temporaire et qu’elles connaissent une baisse du chiffre d’affaire d’au moins 10 pour cent par rapport aux mêmes trimestres de l’année précédente si elles veulent mettre des employés au chômage pour des raisons économiques.

Le nouveau système connait quelques assouplissements par rapport au chômage temporaire pour raisons économiques normal.  Pour les ouvriers, la durée maximale d’une suspension totale – après laquelle il faut rétablir au moins une semaine de reprise de travail obligatoire – est augmentée de 4 à 8 semaines. Pour les employés, la procédure administrative est assouplie et la durée maximale annuelle du chômage temporaire est augmentée de 8 semaines. 

Les employeurs doivent offrir aux travailleurs mis en chômage temporaire, au moins deux jours de formation par mois. Ainsi il est assuré qu’il est investi dans la connaissance et les  aptitudes des travailleurs. 

Le régime de chômage temporaire pour raisons économiques souple existera du 1er septembre 2020 au 31 décembre 2020. Après, l’intention est de retourner au régime classique. 

Le chômage économique est rémunéré à 70% de la rémunération plafonnée. Le Supplément de 5,63 euros par jour est à la charge de l’employeur.  

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top