Follow us on twitter

Vous-êtes ici

Partager

Comment demandez-vous, en tant que travailleur, des allocations de chômage temporaire ?

26-03-2020

Étant donné les nombreuses demandes de chômage temporaire pour force majeure consécutives à la crise du coronavirus, les procédures pour l'introduction du chômage temporaire ont été grandement simplifiées, et ce tant pour les employeurs que pour les travailleurs.

En tant que travailleur, vous devez vous adresser à votre organisme de paiement pour faire une demande d’allocation en tant que chômeur temporaire dans les situations suivantes :

  • C’est la première fois que vous demandez des allocations en tant que chômeur temporaire ;
  • C’est la première fois que vous demandez des allocations en tant que chômeur temporaire après une entrée en service auprès d’un nouvel employeur ;
  • C’est la première fois que vous demandez des allocations en tant que chômeur temporaire après une modification du nombre d’heures moyen par semaine de votre occupation (p.ex. parce que vous avez pris un crédit-temps à temps partiel) ;
  • Après une interruption de vos allocations de chômage temporaire de plus 3 ans, vous demandez à nouveau le bénéfice des allocations en tant que chômeur temporaire ;
  • C’est la première fois que vous demandez des allocations en tant que chômeur temporaire après votre 65ème anniversaire.

Procédure simplifiée pour les travailleurs

Pour cette demande d’allocations, vous devez uniquement introduire le formulaire C3.2-TRAVAILLEUR-CORONA auprès de votre organisme de paiement. Ce formulaire est disponible sur les sites web des organismes de paiement (CAPAC, CGSLB, CSC,  FGTB)

Le paiement de vos allocations ne peut avoir lieu qu'après la réception par votre organisme de paiement d'une déclaration électronique de votre employeur (déclaration des risques sociaux scénario 5 : déclaration mensuelle d'heures de chômage temporaire ou de suspension employés).

Le travailleur mis en chômage temporaire pour force majeure est admis au bénéfice des allocations de chômage sans conditions d’admissibilité. Durant la période allant du 01.02.2020 au 30.06.2020 inclus, cette mesure vaut également pour le travailleur mis en chômage temporaire pour raisons économiques.

Du 01.02.2020 au 30.06.2020, le travailleur reçoit une allocation correspondant à 70 % de son salaire moyen plafonné (le plafond étant fixé à 2.754,76 € par mois). Le travailleur mis en chômage temporaire pour force majeure (motif « coronavirus ») reçoit, en plus de l'allocation de chômage, un supplément de 5,63 € par jour à charge de l'ONEM.

Un précompte professionnel de 26,75 % sera retenu sur cette indemnité. 

Cherchez un bureau de l'ONEM

Top